maxresdefault.jpg
April 10th, 2016 by editor



Un projet est — en management d’entreprise — un ensemble finalisé d’activités et d’actions entreprises par une « équipe projet » sous la responsabilité d’un chef de projet dans le but de répondre à un besoin défini dans des délais fixés et dans la limite d’une enveloppe budgétaire allouée1.

Comme exemple de projets célèbres, on peut citer le « projet Manhattan », etc.

Le fonctionnement en « mode projet » se distingue du fonctionnement en « mode processus » en ce sens qu’une activité conduite en mode projet n’est généralement pas destinée à être répétée : son côté « inédit et unique » souligne la probabilité d’être confronté à un environnement incertain, du fait de l’absence plus ou moins grande d’expériences ou de pratiques antérieures.

Par ailleurs, un processus est destiné à durer et n’a pas, en général de date de fin prévue.

Il ne faut pas confondre un tel projet d’un « projet d’entreprise », vision à long terme de l’entreprise à forte composante Ressources HumainesLe budget alloué au projet est un élément important. Le fait que le résultat soit incertain a poussé à approfondir ce qui fait qu’un projet puisse aboutir à un succès par une analyse de gestion.

Mais il y aurait un risque à réduire le projet à la seule dimension de sa réalisation technique. Quelle signification revêt-il pour les hommes qui s’en emparent, le vivent, le subissent ou le font subir ? Dans l’analyse anthropologique qu’il a réalisée sur le sujet, Jean Pierre Boutinet2 a repéré quatre types de projets:

le projet sur l’autre selon le modèle de la commande sociale ;
le projet pour l’autre selon le modèle paternaliste ;
le projet avec l’autre selon le modèle participatif ;
le projet de l’autre selon le modèle de l’autonomie.
Tenter l‘élaboration d’une anthropologie du projet, c’est chercher à comprendre comment fonctionne le projet dans différents ensembles culturels. Il y aurait quatre dimensions constitutives de la figure du projet relevant de quatre approches scientifiques distinctes :

la nécessité vitale (biologie) ;
l’enjeu existentiel (phénoménologie) ;
la perspective pragmatique (praxéologie) ;
l’opportunité culturelle (ethnologie).En principe un projet n’est pas une simple idée jetée en l’air, mais suppose d’être décrit et planifié, par exemple selon la méthode QQOQCCP

Quoi (les actions) ;
Qui (les gens concernés) ;
Où (les domaines touchés par le projet, voire les lieux) ;
Quand (programmation dans le temps) ;
Comment (moyens, méthodes…) ;
Combien (le budget) ;
Pourquoi (les motifs et les objectifs).
On doit répondre clairement à ces questions pour bien commencer le projet, et veiller à ce que les objectifs du projet soient clairement bien définis et bien compris par les parties prenantes.

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,