maxresdefault.jpg
April 10th, 2016 by editor



Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube
En DIRECT – Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 7 avril, le lancement du nouveau mouvement politique d’Emmanuel Macron, baptisé “En marche”. Une annonce qui suscite des réactions partagées. Et un détour par la place de la République, à Paris, avec les militants de “Nuit debout”.
 
Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…
 
A la Une de la presse française, ce matin, le lancement, hier, par le ministre de l’Economie de son nouveau mouvement politique – un rassemblement baptisé: «En marche».
 
En avant, toute! Emmanuel Macron annonce un mouvement pour «abattre les clivages partisans entre la droite et la gauche». La question, bien sûr, est de savoir quelle est la destination proposée. L’objectif est-il la présidentielle de 2017? Ce mouvement est-il «un sous-marin pour soutenir François Hollande, ou un premier pas vers une candidature?» – question du Parisien, qui se demande pour qui exactement le ministre se met «en marche». Rappelant que «l’homme se plaît à casser (ce qu’il présente comme de) vieux clivages, jugé périmés, pour ne pas dire préhistoriques», le journal raconte qu’Emmanuel Macron, qui n’a jamais été élu, et n’a pas sa carte au PS, dit vouloir «refonder par le bas» – «ramener vers la politique ceux qui en sont écoeurés», sous-titre le Parisien. D’après un «conseiller du pouvoir», si Emmanuel Macron lance son mouvement, c’est «pour être le Premier ministre d’ouverture du second quinquennat de François Hollande ». Le président, dit ce conseiller, «fait le calcul qu’il aura besoin d’ouvrir s’il gagne face à Marine Le Pen», tandis qu’un autre avance cette hypothèse: «Macron se serait arrangé avec Hollande pour corneriser Valls! Il occupe le créneau de l’alternative et, à la fin, Hollande se présente et Macron appelle à voter pour lui». «A moins que la créature ne s’échappe», se risque à imaginer le Parisien.
 
Au PS, la nouvelle a été accueillie avec un certain scepticisme. «Emmanuel Macron en marche: avant ou arrière? A droite ou à gauche ? Une valse un peu compliquée», a commenté François Kalfon, un «proche» d’Arnaud Montebourg – propos cités par le Huffington Post, qui fait aussi état de cette réaction de Pascale Boistard : la secrétaire d’Etat aux personnes âgées s’est bornée à citer une chanson de Jean-Jacues Goldman: «Je marche seul». Les soutiens du ministre de l’Economie, en revanche, applaudissent le «transpartisme» de son mouvement, d’après le site du Point. «J’en ai marre des partis où parce qu’on est de droite on est con ou vice-versa, il faut un peu avancer», déclare un supporter enthousiaste.
 
D’après l’Opinion, le mouvement d’Emmanuel Macron vise à soutenir une nouvelle candidature de François Hollande. Le journal soutient que le président est en train de «s’échauffer pour 2017», de «tout tenter» «pour redevenir le candidat naturel d’une majorité en décomposition». Malgré l’adversité, malgré les mauvais sondages, François Hollande aurait décidé de rempiler. Dernière difficulté en date, la mobilisation des jeunes contre son projet de réforme du Code du travail. D’après le Figaro, le chef de l’Etat serait prêt à «lâcher encore du lest», et «multiplie(rait) les gestes pour calmer la fronde ». Des concessions que désapprouve, bien sûr le Figaro, qui explique que «cette gauche militante-là refuse(ra) (pourtant) de sauver le soldat Hollande». Ils se disent en tout cas prêts à rester mobilisés jusqu’au retrait du projet de loi El Khomri – on parle bien sûr des participants au mouvement « Nuit debout », qui occupent notamment la place de la République, à Paris. Libération se réjouit de voir les «insurgés de République se réapproprier la chose publique». «Une nouvelle génération éclot … on pourra trouver de la naïveté dans ses mots d’ordre, mais elle renouvelle l’offre par sa fraîcheur et l’envie de débattre de tout, ensemble». Macron, Nuit Debout – «deux ovnis qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre», relèvent les Echos, qui disent eux aussi apprécier ce «petit vent frais (qui) chatouille la politique».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 
 

Notre site : http://www.france24.com/fr/
Rejoignez nous sur Facebook: https://www.facebook.com/FRANCE24.videos
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/F24videos

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , ,

hqdefault.jpg
April 2nd, 2016 by editor



Toute l’actualité sur http://www.bfmtv.com/ Le chef de l’État a annoncé mardi un objectif de réduction du taux de sédentarité des Français, évalué à près de 70% aujourd’hui, à 50% d’ici 2024. Pour cela, il a expliqué avoir installé une application pour s’assurer qu’il fait bien 6.000 pas par jour. “Nous voulons à l’occasion de l’Euro 2016 faire bouger les choses c’est-à-dire faire bouger les Français. C’est pas facile toujours encore que quelquefois ils se bougent sans qu’on leur demande”, a déclaré François Hollande dans une allusion aux manifestations.

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , ,

1457085892_hqdefault.jpg
March 4th, 2016 by editor



Toute l’actualité sur http://www.bfmtv.com/ Le chef de l’Etat a estimé mardi que “rien ne serait pire que l’immobilisme, ou de tout mettre en cause dans notre droit du travail”, au lendemain de l’annonce du report de deux semaines de la présentation du projet de loi sur le Travail. “Le texte a donné lieu à des interrogations, c’est assez légitime, à des questionnements, je les comprends”, a déclaré François Hollande à l’issue d’une visite de l’entreprise Showroom Privé à la Plaine-Saint-Denis.

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , ,

1456738591_maxresdefault.jpg
February 29th, 2016 by editor



Nadine Morano, conseillère régionale de Lorraine et ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, était ce mardi l’invitée du Talk Orange-Le Figaro.

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , ,

1456617513_hqdefault.jpg
February 27th, 2016 by editor



Toute l’actualité sur http://www.bfmtv.com/ Aucun Président ne s’était rendu à Wallis depuis Valéry Giscard d’Estaing, en 1979. François Hollande savait qu’il serait accueilli avec faste dimanche par les Wallisiens, selon les rites et traditions de cet archipel reculé du Pacifique. Traumatisé par les images de sa chapka lors d’une visite au Kazakhstan, il ne souhaitait pas de nouvelles images du même type. Mais il a eu affaire à une hôte déterminée qui l’a “supplié” de porter la tenue traditionnelle pour la cérémonie du kava. Le chef de l’Etat a laissé de côté le pagne mais gardé un collier de fleurs. A ses côtés, la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin a accepté de superposer les colliers de fleurs et gardé le pagne sur ses genoux.

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , ,

1456484102_hqdefault.jpg
February 26th, 2016 by editor



Toute l’actualité sur http://www.bfmtv.com/ Invitée sur BFMTV et RMC ce mardi, Roselyne Bachelot a réagi à la réforme du droit du travail. “Je me demande si François Hollande n’est pas un saint”, a-t-elle ironisé. Si l’ancienne ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports a dit approuver la révision du code du travail, elle a estimé qu’elle “aurait dû être faite en début et non pas en fin de mandat”. Car si le projet de loi devrait assainir sur le long terme le marché du travail, elle a expliqué que dans un premier temps le chef de l’Etat récolterait ses “effets pervers”. Et comme il a lié sa candidature “à la baisse de la courbe du chômage”, c’est ce potentiel sacrifice que pointe Roselyne Bachelot en disant que “François Hollande est un saint homme “.

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , ,

1456478501_hqdefault.jpg
February 26th, 2016 by editor



Toute l’actualité sur http://www.bfmtv.com/ Laurent Neumann, l’éditorialiste politique de BFMTV, a expliqué l’impact de la réforme du code du travail sur la stratégie de François Hollande. Le journaliste a rappelé que la possible candidature en 2017 du chef de l’Etat et la réussite de son quinquennat reposaient sur l’inversion de “la fameuse courbe du chômage”. “Cette fois-ci ça peut casser”, a-t-il estimé, pointant des clivages à gauche de plus en plus marqués. Le président se serait mis tout le monde à dos, “au-delà des traditionnels frondeurs”. Mais selon Laurent Neumann, François Hollande préfère “prendre le risque de diviser dans son camp mais d’apparaître comme celui qui réforme jusqu’au bout”, avec ce projet de loi controversé. “On s’apprête à vivre une bataille, la loi Macron ce n’était rien à côté”, a-t-il déclaré

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , ,