hqdefault.jpg
April 8th, 2016 by editor



Invité, dans le cadre du colloque « Neurosciences et psychanalyse », par l’unité de formation et de recherche d’études psychanalytiques (UFR ÉΨ) de l’université Paris Diderot (Paris-VII), Daniel-Philippe de Sudres nous expose que, à l’instar de l’ampoule électrique de Thomas Edison (selon le principe de courant alternatif breveté par Nicola Tesla) qui détrôna définitivement la lampe à huile et la lampe à pétrole, lesquelles incendiaient énormément de demeures, les progrès biotechnologiques et, plus globalement, technoscientifiques actuels, que méconnait le grand public encore trop ignorant de l’état de la recherche dans les laboratoires, notamment ceux de grandes écoles scientifiques telles que l’X (l’École polytechnique, Paris-Palaiseau), vont être eux aussi irrémédiables dans l’acception d’une dialectique stricte de l’Histoire allant d’un passé de santé inconfortable vers un futur de confort de santé.
Remerciant au passage les dirigeants de l’Association française transhumaniste (AFT) qui l’ont plusieurs fois invité à s’exprimer lors de leurs congrès, il nous explique que, devant la possibilité de nous doter prochainement de semi-implants associés à des « molécules d’augmentation » qui nous permettront de remuer un membre prothétique, de voir malgré de fait d’une cécité, et autres bienfaits biotechnologiques annoncés par le courant de pensée dénommé « transhumaniste », nous choisirons forcément de nous « augmenter ».
Cependant, il nous pose la question de savoir si ce transhumanisme sera ou ne sera pas humaniste.
Il nous explique comment une discipline nouvelle, la neuroconnectique, permettra au cerveau de chacun de garder son identité devant le fait de se demander « qui suis-je » lorsque nos bras, nos yeux, notre coeur… nous auront été transplantés, réparés, « boostés ».
Il invite ses auditeurs, alors principalement chercheurs et médecins psychiatres, à plancher sur l’élaboration d’une « psychanalyse restauratrice d’identité » qui sera nécessaire à la survie psychologique des humains des décennies prochaines, lesquels, confrontés à des robots humanoïdes plus puissants, plus forts, plus rapides et plus intelligents qu’eux, seront contraints, pour la première fois de l’Histoire (notre histoire humaine sapienne) à n’être plus les uniques animaux dominants, l’unique forme d’intelligence dominante sur la planète Terre.
Il conclut en évoquant son roman Les enfants de demain (http://www.amazon.fr/enfants-demain-létrange-secret-projet/dp/2918078255/ref=asap_bc?ie=UTF8) qui démontre pourquoi (évolution darwinienne de la neurobiologie oblige) et comment (avancées de la connectique neuronale dans nos cerveaux) l’humain peut rester libre devant les biotechnologies et puissant devant les robots qui viennent, mais au prix de ne plus demeurer un humain sapiens (celui qui connait ses limites), mais de devenir un humain pertinens (celui qui dépasse ses limites).

Cette conférence fut présentée par Guy Dana (psychiatre, psychanalyste, chef de service hospitalier) et discutée par Annick Galbiati (psychanalyste, membre de l’Association « Psychanalyse et Médecine » – APM), dans le cadre du colloque « Neurosciences et psychanalyse – Les rebonds du débat » auxquels participèrent aussi, notamment : Étienne Koechlin, Évelyne Bloch-Gallego, Alain Ehrenberg… (http://www.ep.univ-paris-diderot.fr/wp-content/uploads/2015/07/PSYCHOSE-ET-INSTITION-2015-2016.pdf)

Pour nous contacter : institut-de-neuroconnectique [at] sfr.fr

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , ,

hqdefault.jpg
April 8th, 2016 by editor



Invité, dans le cadre du colloque « Neurosciences et psychanalyse », par l’unité de formation et de recherche d’études psychanalytiques (UFR ÉΨ) de l’université Paris Diderot (Paris-VII), Daniel-Philippe de Sudres nous expose que, à l’instar de l’ampoule électrique de Thomas Edison (selon le principe de courant alternatif breveté par Nicola Tesla) qui détrôna définitivement la lampe à huile et la lampe à pétrole, lesquelles incendiaient énormément de demeures, les progrès biotechnologiques et, plus globalement, technoscientifiques actuels, que méconnait le grand public encore trop ignorant de l’état de la recherche dans les laboratoires, notamment ceux de grandes écoles scientifiques telles que l’X (l’École polytechnique, Paris-Palaiseau), vont être eux aussi irrémédiables dans l’acception d’une dialectique stricte de l’Histoire allant d’un passé de santé inconfortable vers un futur de confort de santé.
Remerciant au passage les dirigeants de l’Association française transhumaniste (AFT) qui l’ont plusieurs fois invité à s’exprimer lors de leurs congrès, il nous explique que, devant la possibilité de nous doter prochainement de semi-implants associés à des « molécules d’augmentation » qui nous permettront de remuer un membre prothétique, de voir malgré de fait d’une cécité, et autres bienfaits biotechnologiques annoncés par le courant de pensée dénommé « transhumaniste », nous choisirons forcément de nous « augmenter ».
Cependant, il nous pose la question de savoir si ce transhumanisme sera ou ne sera pas humaniste.
Il nous explique comment une discipline nouvelle, la neuroconnectique, permettra au cerveau de chacun de garder son identité devant le fait de se demander « qui suis-je » lorsque nos bras, nos yeux, notre coeur… nous auront été transplantés, réparés, « boostés ».
Il invite ses auditeurs, alors principalement chercheurs et médecins psychiatres, à plancher sur l’élaboration d’une « psychanalyse restauratrice d’identité » qui sera nécessaire à la survie psychologique des humains des décennies prochaines, lesquels, confrontés à des robots humanoïdes plus puissants, plus forts, plus rapides et plus intelligents qu’eux, seront contraints, pour la première fois de l’Histoire (notre histoire humaine sapienne) à n’être plus les uniques animaux dominants, l’unique forme d’intelligence dominante sur la planète Terre.
Il conclut en évoquant son roman Les enfants de demain (http://www.amazon.fr/enfants-demain-létrange-secret-projet/dp/2918078255/ref=asap_bc?ie=UTF8) qui démontre pourquoi (évolution darwinienne de la neurobiologie oblige) et comment (avancées de la connectique neuronale dans nos cerveaux) l’humain peut rester libre devant les biotechnologies et puissant devant les robots qui viennent, mais au prix de ne plus demeurer un humain sapiens (celui qui connait ses limites), mais de devenir un humain pertinens (celui qui dépasse ses limites).

Cette conférence fut présentée par Guy Dana (psychiatre, psychanalyste, chef de service hospitalier) et discutée par Annick Galbiati (psychanalyste, membre de l’Association « Psychanalyse et Médecine » – APM), dans le cadre du colloque « Neurosciences et psychanalyse – Les rebonds du débat » auxquels participèrent aussi, notamment : Étienne Koechlin, Évelyne Bloch-Gallego, Alain Ehrenberg… (http://www.ep.univ-paris-diderot.fr/w…)

Pour nous contacter : institut-de-neuroconnectique [at] sfr.fr

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , ,

1459333694_maxresdefault.jpg
March 30th, 2016 by editor



Au cœur du Centre Saint Charles à Paris (15e), les étudiants professionnels de l’Agence Multimédia Sorbonne et du Master des Métiers du Multimédia Interactif suivent des cours théoriques et pratiques et réalisent un grand nombre de projets multimédias.

Découvrez cette agence et formation professionnelle d’exception à travers le regard de la promotion 2013 / 2014.

Réalisation, chef de projet : Clara Bofill
Assistant de production : Zahi Daoui
Chef opérateur, storyboard : Joëlle Chong
Assistant chef opérateur : Jad Massabni
Storyboard : Zélie Dethorey, Tcheng Heu
Scénario, interviews : Tiphaine Leborgne
Scénario : Marcela Mastrocola
Sound design : Mahdi Mahjoub
Montage : Priscillia Rungiah

Musique : Electronic Minimal Deep House Atmospheric Underground Party Crowd Theme 016 – PremiumMusic © Creative Commons – Attribution non-commerciale – non-derivative – Jamendo.com

Voir les réalisations de l’Agence Multimédia Sorbonne en vidéo : https://www.youtube.com/playlist?list…

En savoir plus sur l’Agence Multimédia Sorbonne et le Master des Métiers du Multimédia Interactif : http://multimedia-sorbonne.com/

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , ,

1459311461_maxresdefault.jpg
March 30th, 2016 by editor



Au cœur du Centre Saint Charles à Paris (15e), les étudiants professionnels de l’Agence Multimédia Sorbonne et du Master des Métiers du Multimédia Interactif suivent des cours théoriques et pratiques et réalisent un grand nombre de projets multimédias.

Découvrez cette agence et formation professionnelle d’exception à travers le regard de la promotion 2013 / 2014.

Réalisation : Philippe Keang
Chef de projet, scénario : Millie Servant
Scénario : Mathilde Pothet
Storyboard, scénario : Athitaya Hennard
Chefs opérateur : Alfredo Castro, Isabelle Ronfaut
Assistant tournage : Ahmed Kleit
Montage, motion design : Alexandra Arellano
Illustration, animation : Aurex Pessoa
Musique, sound design : Benjamin Bartholet

Voir les réalisations de l’Agence Multimédia Sorbonne en vidéo : https://www.youtube.com/playlist?list…

En savoir plus sur l’Agence Multimédia Sorbonne et le Master des Métiers du Multimédia Interactif : http://multimedia-sorbonne.com/

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , ,

1459278404_maxresdefault.jpg
March 29th, 2016 by editor



Étudiantes des promotions 2007 et 2012, Myriam Aïlo et Anaïs Evrard nous racontent le meilleur de son année passée en MMI au cœur du Centre Saint Charles (15e).

Aujourd’hui Myriam et Anaïs travaillent ensemble chez Nealite, la première comme chef de projet et directrice des opérations, la seconde comme directrice artistique.

Nealite : http://www.nealite.fr/

Voir tous les portraits des anciens MMI : https://www.youtube.com/playlist?list…
http://multimedia-sorbonne.com/ancien…

© Tous droits réservés 2015
Lieu du tournage : Agence Nealite

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , ,

1459261992_maxresdefault.jpg
March 29th, 2016 by editor



Étudiant de la promotion 2008, Gérard Muhamed nous raconte le meilleur de son année passée en MMI au cœur du Centre Saint Charles (15e).

Aujourd’hui chef de projet et consultant technique au sein du pôle digital de l’agence de publicité DDB Paris, cet expert en multimédia nous explique son métier, et revient sur son parcours en informatique et son stage chez Winona eSolutions à Londres en tant que web designer et développeur.

DDB Paris : http://www.ddb.fr/
Winona eSolutions : http://www.winonaesolutions.co.uk/

Voir tous les portraits des anciens MMI : https://www.youtube.com/playlist?list…
http://multimedia-sorbonne.com/ancien…

© Tous droits réservés 2015
Lieu du tournage : DDB, Paris

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , ,

1459019285_maxresdefault.jpg
March 26th, 2016 by editor



Voir les Informations sur le sujet de la vidéo. #BD #Album #Albert Camus #BSchool

————————————————— L’Etranger

par : Jacques Ferrandez d’après l’oeuvre d’Albert Camus
Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu’il faisait très chaud dans l’autobus qui le menait d’Alger à l’asile de vieillards, et il s’est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c’est avec une conscience aiguë du soleil qui l’aveugle et le brûle que l’employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable. Camus présente un homme insaisissable amené à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.

Le chef d’œuvre d’Albert Camus en bande dessinée. Jacques Ferrandez en offre une relecture passionnante en bande dessinée, sans en épuiser le mystère.

96 pages, 15,2×21,5 cm, 10€ / PARUTION 13 Mai 2015 / #ISBN9782369812258
Aux Editions Gallimard, Collection : Fétiche,136 pages, 22 €, 210 x 280 mm
#ISBN9782070645183
Demandez moi la fiche sur le sujet par email : contact@booktubers-app.com

————————————————— Projet Booktubers School

Booktubers School est un projet à but non lucratif et bénévole de promotion de la lecture et du monde littéraire.

Les vidéos sont des demandes formulées par des enseignants ou des écoles francophones ou les écoles offrant des cours de français, autour du monde, pour leurs élèves, club ou encore bibliothèque scolaire.

Le projet est une initiative de Cell’s Book la créatrice et administratrice de l’application Booktubers.

Toutes les vidéos de l’équipe sont labellisées. Vous pourrez les retrouver ainsi que d’autres dans la section School de l’application. La Section School est protégée de tout contenu inconvenant ou encore de publicité.

Si vous souhaitez nous demander la réalisation d’une vidéo pour votre classe , école, club ou bibliothèque scolaire, contactez Cell’s Book :

————————————————— INFOS / LIENS

Equipe Booktubers School : Vidéo proposée par Elise “Les Lectures D’Elise” : https://www.youtube.com/channel/UCUcUMAhmAFzwSA-NKGl0iQw

contact@booktubers-app.com

Projet Booktubers School : https://booktubers.wordpress.com/

Application Booktubers : www.booktubers-app.com

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , ,

1458792731_maxresdefault.jpg
March 24th, 2016 by editor



Interview de Jean Claude HEUDIN, Responsable de la formation pour le Bachelor Chef de projet multimédia – Institut de l’Internet et du Multimédia

0:18 : 1/ Notre vision – Quels sont les enjeux actuels des fonctions / du secteur auxquels votre programme prépare ?
1:00 : 2/ Notre Force – Quelle est la principale force de votre programme ?
1:41 : 3/ Les secrets de la pédagogie – Pourriez-vous nous révéler vos secrets de pédagogue ?
2:36 : 4/ Nos innovations – Quels changements & quelles innovations majeures ont été prévus dans votre programme pour la rentrée prochaine ?
4:02 : 5/ Emploi – Que deviennent vos étudiants suite à l’obtention de leur diplôme ?
4:54 : 6/ Notre différence – En quoi estimez-vous que votre programme est différent des autres ?
5:59 : 7/ Nous convaincre – Expliquez-nous ce que vous adorez chez un candidat et ce que vous détestez…
6:52 : 8/ Bilan – Quelques mots pour conclure cette vidéo ?

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , ,

1457047178_maxresdefault.jpg
March 3rd, 2016 by editor



L’équie VivaCom:

Marie Budin – Directrice artistique
Justine Carpentier – Scénariste
Laure Castex – Chef de projet
Alexandre Digoy – Stagiaire
Quentin Mugnier – Cameraman
Shijun Shen – Ingénieur son
Victoria Vitello – Assistante chef de projet

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , ,

1456936874_maxresdefault.jpg
March 2nd, 2016 by editor



Étudiantes des promotions 2007 et 2012, Myriam Aïlo et Anaïs Evrard nous racontent le meilleur de son année passée en Master Multimédia Interactif au cœur du Centre Saint Charles (15e).

Aujourd’hui Myriam et Anaïs travaillent ensemble chez Nealite, la première comme chef de projet et directrice des opérations, la seconde comme directrice artistique.

Voir tous les portraits des anciens MMI : https://www.youtube.com/playlist?list=PL4CqVj9GESLkRfnmndzpQpVSTaTNlbDmW
http://multimedia-sorbonne.com/anciens-mmi/

© Tous droits réservés 2015
Lieu du tournage : Agence Nealite

source

Posted in Video chef de projet Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , ,